Alors comme ça, François Legault veut baisser les impôts?

Selon le chef de la CAQ, les Québécois ont besoin d’oxygène. Je le lui accorde, effectivement pour la classe moyenne le gouvernement du Québec est impitoyable.

En effet, l’objectif de déficit zéro est sur le point d’être atteint non pas en sabrant où il faut (au contraire, on abandonne les maisons de thérapie et les refuges qui s’occupent de ceux qui ont des problèmes d’alcool ou de drogue, mais on garde le cap sur le milliard de dollars US à Bombardier!), mais en taxant toujours plus le contribuable. Oui, cette façon de faire a atteint sa limite, l’élastique est sur le bord d’éclater.

«Nous n’augmenterons pas le fardeau fiscal des Québécois»? Soit! Mais les tarifs et frais de toutes sortes augmentent partout (Hydro-Québec, écofrais, écofiscalité, marché du carbone et maintenant les frais juridiques)…

C’est donc urgent qu’on s’attaque aux impôts parce qu’avec tous ces tarifs qui ne cessent d’augmenter les Québécois sont pressés comme des citrons, et le dollar loisir est en train de fondre comme neige au soleil juste pour payer l’épicerie et l’essence pour la voiture.

Vous voulez donc baisser les impôts, monsieur Legault? Bonne idée, mais…

…pour cela, il faut réduire la taille de l’État:

  • Abolir les subventions
  • Privatiser les CPE en donnant l’argent aux parents
  • Revoir le financement des hôpitaux par épisode de soins
  • Fermer les commissions scolaires en donnant des bons d’éducation aux parents
  • Avoir un formulaire unique de déclaration de revenus au fédéral comme partout ailleurs au Canada
  • etc.

Bref, des mesures de droite… que la CAQ n’offre pas.

Et là seulement, il sera possible de les baisser, les fichus impôts.

Autrement, ce sera impossible. Comment serez-vous capable de baisser les impôts avec la même recette étatiste que vous proposez comme tous les autres, monsieur Legault? Vous n’y arriverez pas avec un État aussi gourmand, désolée…

P.S.: Vous voulez en savoir plus sur les mesures de droite dont je parle? Elles sont ici.

Laisser un commentaire