Ça sent la fin de régime à plein nez

C’est vraiment l’élection partielle la plus bizarre que j’aie jamais vue en 24 ans de vie adulte… Pour que le Parti libéral du Québec et la CAQ retirent leurs candidats, il fallait vraiment que nos élus aient enfin décelé le cynisme et le ras-le-bol chez leurs concitoyens. Et surtout, ils ont compris que le harcèlement psychologique, ça ne passe pas!

Mais encore, Louis-Hébert est une circonscription libérale, et à un an des élections le premier ministre Philippe Couillard a plusieurs raisons de procéder à un remaniement ministériel. Ce qui signifie que dans une telle situation, soit le parti présente un homme d’affaires connu ou tout autre poids lourd au CV impressionnant, soit les gens se bousculent au portillon et on procède à une investiture… Mais non, il a fallu travailler fort et parler à au moins 7 personnes avant d’en trouver une! Comment expliquer qu’il a été si difficile de trouver un candidat libéral? Ça, je ne comprends pas.

Je m’attendais vraiment à une investiture dans le comté. Eh non, et la nomination de Mme Ihssane El Ghernati pour remplacer un Éric Tétreault plombé par des histoires de billet de hockey à la loge de Lino Zambito et de harcèlement psychologique n’a pas autant d’éclat que le voudraient sûrement beaucoup de militants libéraux, à moins que ce soit une tentative, venant du parti, de convaincre les gens fâchés de la démission de Sam Hamad de ne pas rester chez eux le jour du vote.

Alors, si le Parti de Philippe Couillard est devenu si peu attirant, c’est que ça ne va pas bien du tout. Les Libéraux sont en fin de régime, et je doute de leur réélection l’an prochain. Est-ce que ça explique également la démission surprise de Jean-Louis Dufresne, qui était jusqu’à aujourd’hui le chef de cabinet du premier ministre Philippe Couillard?

«Selon ce que certains députés racontent, le cafouillage dans Louis-Hébert avec Éric Tétrault aurait été la goutte qui a fait déborder le vase pour M. Dufresne, qui était en poste depuis l’arrivée au pouvoir de Philippe Couillard.

Lundi soir, dans Louis-Hébert, un militant a d’ailleurs raconté que le choix de M. Tétrault, celui de «l’establishment», était une erreur.»

Source: Journal de Québec

Image: Journal de Québec, 12 septembre 2017

Hmmm… ça ne ressemble pas à un départ volontaire.

Et j’ajouterais ceci : de source sûre, j’ai appris que des jeunes militants de droite, que je croyais partis au Parti libéral du Québec, seraient plutôt passés à la CAQ. Ajoutez à cela la station CHOI 98,1 FM Radio X Québec qui ne jure que par le parti de François Legault depuis quelques jours, et vous avez tout ce qu’il faut pour vous demander si les rats ne sont pas en train de quitter le navire…

Vous allez me dire, le PLQ va encore gagner parce que les gens vont encore voter rouge en se bouchant le nez pour bloquer le PQ, ma belle!?

C’était vrai en 2014. C’était vrai encore au printemps dernier, mais les dernières nouvelles sur le PLQ étant très négatives, aujourd’hui, je ne me demande plus pourquoi il y a encore des gens pour défendre le PLQ bec et ongles, mais plutôt pour combien de temps encore ils le défendront.

S’ils changent d’idées, il y a le Parti conservateur du Québec.

Laisser un commentaire