Diviser le vote fédéraliste? Oui!!

Incidemment, dès qu’il est question d’une éventuelle percée du Parti conservateur du Québec à l’Assemblée nationale, il y en a encore beaucoup qui se cambrent comme un cheval au bord d’un obstacle en pleine compétition de saut, en disant: «Mais vous allez diviser le vote fédéraliste»!

Il faut le rappeler, depuis l’arrivée du Parti Québécois à l’Assemblée nationale du Québec en 1976, le Parti libéral du Québec est devenu une coalition de fédéraliste dont le programme est ceci: «Si vous êtes contre la souveraineté du Québec, votez pour nous».

Et je le redis encore: est-ce normal qu’un seul parti regroupe à la fois des gens de droite, des gens du centre, des gens de gauche, des environnementalistes dont le Parti vert du Québec aurait grandement besoin, et des social-démocrates qui auraient intérêt à relancer le NPD du Québec? Non.

Alors pourquoi cette peur bleue de diviser le vote fédéraliste? «Ça ferait rentrer le PQ», me dit-on.

Ma réponse: ça change quoi si le PLQ a encore le monopole du fédéralisme? Ne doit-on pas le casser?

C’est pourquoi je vous le dis: si on divise le vote fédéraliste, on aura DEUX partis fédéralistes à l’Assemblée nationale. Cela forcera le PLQ a adopter un programme après avoir passé 40 ans à se faire élire sur la même phrase, et à faire n’importe quoi une fois élu. Ce sera vachement mieux. Ne restera alors que le NPD à ajouter à la députation, et fini le débat fédéraliste-souverainiste.

Et si cela a pour résultat un gouvernement péquiste dirigé par Jean-François Lisée en 2018, eh bien! si vous voulez savoir je m’en FICHE!!! Ils ne peuvent pas être pires que le gouvernement Couillard!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.