Diviser le vote fédéraliste? Oui!!

Incidemment, dès qu’il est question d’une éventuelle percée du Parti conservateur du Québec à l’Assemblée nationale, il y en a encore beaucoup qui se cambrent comme un cheval au bord d’un obstacle en pleine compétition de saut, en disant: «Mais vous allez diviser le vote fédéraliste»!

Il faut le rappeler, depuis l’arrivée du Parti Québécois à l’Assemblée nationale du Québec en 1976, le Parti libéral du Québec est devenu une coalition de fédéraliste dont le programme est ceci: «Si vous êtes contre la souveraineté du Québec, votez pour nous».

Et je le redis encore: est-ce normal qu’un seul parti regroupe à la fois des gens de droite, des gens du centre, des gens de gauche, des environnementalistes dont le Parti vert du Québec aurait grandement besoin, et des social-démocrates qui auraient intérêt à relancer le NPD du Québec? Non.

Alors pourquoi cette peur bleue de diviser le vote fédéraliste? «Ça ferait rentrer le PQ», me dit-on.

Ma réponse: ça change quoi si le PLQ a encore le monopole du fédéralisme? Ne doit-on pas le casser?

C’est pourquoi je vous le dis: si on divise le vote fédéraliste, on aura DEUX partis fédéralistes à l’Assemblée nationale. Cela forcera le PLQ a adopter un programme après avoir passé 40 ans à se faire élire sur la même phrase, et à faire n’importe quoi une fois élu. Ce sera vachement mieux. Ne restera alors que le NPD à ajouter à la députation, et fini le débat fédéraliste-souverainiste.

Et si cela a pour résultat un gouvernement péquiste dirigé par Jean-François Lisée en 2018, eh bien! si vous voulez savoir je m’en FICHE!!! Ils ne peuvent pas être pires que le gouvernement Couillard!

Laisser un commentaire