Il faut un concurrent direct aux Libéraux!

À Mathieu Bock-Côté et aux autres souverainistes: je vais péter votre balloune, mais je le dis quand même.

Dans mon livre à moi, l’option souverainiste est morte, et la question nationale n’est plus pertinente. Elle n’aurait même pas dû être discutée lors des débats des chefs en 2014!

À cause de cela, le Parti libéral du Québec pourra continuer à nous imposer son agenda vert et ses hausses de taxes, permis et tarifs de toutes sortes autant qu’il veut, sans crainte de se faire débarquer, et cela tant et aussi longtemps qu’un concurrent direct ne lui chauffera pas les fesses.

C’est exactement comme les Canadiens de Montréal qui tolèrent des saisons moyennes et qui ne réagissent plus s’ils sont exclus des séries éliminatoires depuis le départ des Nordiques pour Denver.

La CAQ n’est pas un concurrent direct au PLQ, mais bien au Parti Québécois.

C’est donc un 2e parti fédéraliste qu’il faut au Québec, et vous l’avez devant vous!

Parti conservateur du Québec

En 2018, ramenons les Nordiques à l’Assemblée nationale en votant conservateur!

Et à ceux qui craignent que l’arrivée d’une aile conservatrice fasse entrer le Parti Québécois minoritaire, je réponds ceci:

Aucune crainte si Adrien Pouliot et son équipe détiennent la balance du pouvoir.

Laisser un commentaire