D’entrée de jeu, je sais que certains qui vont me lire vont me traiter de tous les noms possibles: collabo, mouton, covidiote, moutruche, autruche, gauchiste… et même CAQuiste. Il n’en est rien.
Je suis une citoyenne responsable qui fait son possible pour suivre les règles sanitaires, parce que je suis la première à vouloir retrouver une vie normale! Mais après avoir bien observé la situation des derniers dix mois, je ne peux pas ne pas souligner des incohérences et des réactions en retard de la part de nos autorités, bien que je sois d’accord avec le principe.
On a malheureusement affaire à un virus mortel et surtout, très difficile à traiter par de la médication, et en attendant une vaccination assez grande on est un peu mal pris, ça, je le sais! Mais il y a un paquet de choses que j’aurais personnellement faites autrement, et je tenais à les inscrire ici au cas où ça aiderait:
  1. En partant, ne pas parler contre le masque au début, cela a causé du cynisme et malheureusement de l’opposition lorsque la santé publique s’est ravisée et l’a imposé. Alternative: donner un préavis de deux ou trois semaines et restreindre l’accès aux masques de procédures, ainsi qu’aux N95. Encourager les personnes bonnes en couture à en fabriquer en tissu, et les commerces à ne vendre que ceux en tissu, aurait peut-être été mieux.
  2. Avoir imposé dès la réouverture des centres d’achats et commerces «non essentiels» une limite du nombre de clients autorisés à l’intérieur. Nous serions habitués. Quitte à ajuster le nombre à calculer en cours de route, car cela aurait été si facile pour les propriétaires de commerce de changer les feuilles à la porte… Peut-être que cette mesure aurait permis une réouverture plus tôt.
  3. Louer des blocs de chambres d’hôtel pour soigner les patients atteints de la COVID19, cela aurait permis d’isoler les gens contagieux du reste des citoyens qui ont besoin des hôpitaux pour des examens, traitements et chirurgies sans parler des femmes enceintes qui doivent accoucher, pour ne nommer que ceux-là.
  4. Installer des purificateurs d’air HEPA dans les classes dès le retour en mai, quitte à en échelonner l’installation sur tout l’été, histoire de profiter de la saison chaude en prévision de la rentrée.
  5. Faire appel au privé pour certaines chirurgies pouvant y être réalisées, au lieu de les reporter.
  6. Assurer une rotation du personnel de la santé pour ne pas l’épuiser. Je suis morte d’inquiétude de savoir que les vacances ont été carrément interdites pour un bon moment à ces braves médecins, infirmières, inhalothérapeutes et préposés aux bénéficiaires qui travaillent dans des conditions extrêmement difficiles…
  7. Pour compenser pour l’incroyable insouciance idéologique de Justin Trudeau, envoyer la Sûreté du Québec ou d’autres corps de métier qui ont le pouvoir d’inspection (exemple, les agents de la Faune et certains contrôleurs routiers) dans tous les aéroports et gares de train situés en territoire québécois, pour intercepter tous les voyageurs sans exception et les tester.
  8. Mobiliser les mêmes corps de métier pour surveiller le respect de la quarantaine chez ces mêmes voyageurs, comme au Nouveau-Brunswick, comme l’a mentionné Myriam Ségal il y a quelques jours à la radio.
  9. Demander à la police, dès le début, de sévir et de distribuer des tickets au lieu d’être trop tolérante; je sais qu’au début plusieurs se retrouveraient avec plusieurs contraventions, mais la petite délinquance (toujours selon Mme Ségal) aurait fini par diminuer, c’est exactement le noeud du problème.
  10. Et surtout, NE JAMAIS DONNER DE DATES DE RETOUR POUR CHAQUE MESURE AJOUTÉE!! Il se trouve qu’aujourd’hui nous sommes au jour 101 du «défi 28 jours» annoncé par le ministre de la Santé et des services sociaux pour le 1er octobre 2020…
Je crois, pour terminer, que le premier ministre François Legault avait raison de vouloir rassurer le monde tout au long de cette crise, et je suis convaincue qu’il est le premier à déplorer la mise en place de toutes ces mesures, la toute dernière étant le couvre-feu jusqu’au 8 février, mais je me permets de lui reprocher de nous avoir trop souvent parlé comme à des enfants, cela n’aide pas. Nous sommes des adultes responsables, et je crois que nous parler comme à des adultes aurait probablement éviter certains problèmes.
Évidemment, je ne suis qu’une profane qui observe de son domicile, en ayant de la chance de faire du télétravail, et je n’ai aucun diplôme en sciences de la santé; mais je suis convaincue qu’on aurait pu faire mieux, c’est pourquoi je réclame une commission d’enquête qui fera la lumière sur ce qui s’est passé, et émettra des recommandations. Je souhaite également que ces recommandations soient enchâssées dans une loi-cadre ou un règlement afin de mieux gérer une éventuelle crise similaire, dans le futur, j’espère dans au moins cent ans…
Cela dit, j’avoue que les photos des caméras de surveillance de Transports Québec, que j’ai regardées hier soir vers 21h55-22h10, m’ont renversée… Je me console en me disant que la majorité des gens respectent le couvre-feu, même si je sais que nous sommes très nombreux à ne pas la trouver drôle…

Site Web du MTQ le 9 janvier 2021 vers 21h58
URL: www.quebec511.info


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.