J’ai vu le jour à Limoilou, je suis un bébé de la 13e Rue. J’ai mal à mon quartier natal, qui s’est pourtant développé et embelli avec les commerces et les jeunes familles qui s’y sont installées depuis quelques années. Le projet de tramway va carrément détruire le quartier en laissant à peine quelques intersections qui pourront être traversées et des culs-de-sac et des ruelles qui seront envahies par la circulation de transit ou plusieurs automobilistes qui vont sacrer au volant et se jurer que plus jamais ils n’iront visiter le coin…

Pour vous dire la vérité, j’étais fière de ce qu’est devenue la 3e Avenue, qui s’est développée d’elle-même sans subventions ni de programmes de l’administration municipale. Et je me réjouissais de voir que beaucoup de familles s’y sont installées et se sont littéralement approprié ce beau quartier. Hélas, le tramway que le maire de Québec tient tant à installer dans les rues de ma ville va tuer le quartier, je crains un retour à ce qu’il était dans les années 1970… eh oui, lorsque j’étais un petit bébé.

Le bruit et la vibration dus au frottement des roues d’acier sur rails d’aciers, sans parler de la cloche du tram, et cela aux 5 minutes de 5:00 à 1:00 tous les jours, la perte définitive de nombreux espaces de stationnements et la circulation locale également rendue plus difficile, rendront la vie impossible aux familles… qui iront s’installer ailleurs, c’est tout.

Attendu que, durant les travaux et une fois la ligne tram indésirable mise en place, de retourner à Charlesbourg via la 1re Avenue sera impossible, la circulation de transit sera redéployée:

  • sur l’autoroute laurentienne (déjà jammée)
  • sur la 2e Avenue
  • sur la 3e Avenue, avec viraillage rendu à la 18e Rue pour aller trouver une autre artère pour poursuivre le chemin
  • sur la 4e Avenue, qui est principalement résidentielle
  • sur l’avenue du Colisée… mais attention, il faudra passer par De la Pointe-aux-Lièvres et une portion du boulevard Wilfrid-Hamel pour l’atteindre – eh oui, un bon détour

…les travailleurs voudront-ils revenir au bureau pour de bon une fois la pandémie terminée ou feront-ils des pressions à leurs patrons pour continuer de faire du télétravail? Le maire Labeaume prétend que la quasi-totalité des gens veulent retourner au bureau, mais je n’y crois plus. Surtout avec un itinéraire beaucoup plus compliqué que la 1re Avenue qui fait une ligne droite.

Sera-t-il possible pour une famille ou un groupe d’amis de faire une petite sortie dans le Vieux-Limoilou, ou devra-t-on se rabattre sur d’autres quartiers comme Lebourgneuf ou Vanier? Les commerçants du Vieux-Limoilou survivront-ils avec les résidents du quartier pour seule clientèle? Et où iront les camions? Et que dire des achats en ligne? Les Amazon de ce monde vont-ils augmenter les frais d’expédition dans le secteur parce que ce sera trop compliquer de s’y rendre pour livrer les colis? Les commerçants qui ont pignon sur rue, et qui sont pris à la gorge par les taxes municipales trop augmentées dans la dernière décennie, vont faire quoi sinon déserter le coin ou mettre carrément la clé dans la porte?

C’est créer beaucoup (trop) de problèmes pour une solution dont on n’a plus besoin. Je constaterai bientôt les dégâts, mon quartier va mourir…

Message aux granolas de Québec Solidaire qui demeurent dans le Vieux-Limoilou:

La décroissance… vous la vouliez? VOUS L’AVEZ!!!

Pour en savoir plus, extrait de l’émission Gravel dans le retour (11 juin 2020, Radio X Québec)

Image: CHOI Radio X FM


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.