Québec: Allez voter, SVP!

Je n’en reviens pas! Ça me dépasse de penser que les jeunes adultes qui sont prêts à faire du camping devant les plaines d’Abraham ou un guichet pendant des heures pour avoir la meilleure place à un spectacle pourraient encore une fois rester chez eux le jour du vote. Le mauvais temps, pas grave si on a des chances d’avoir LE billet, mais pour voter, non, il faut qu’il fasse beau? Sommes-nous devenus des moumounes? Depuis quand la pluie empêche de voter?

Si la tendance se maintient, cette année encore pour les élections municipales ce sont les gens de 50 ans et plus qui décideront de la composition de l’hôtel de ville de Québec pour les 4 prochaines années, et encore une fois les adultes de moins de 50 ans en grande majorité resteront chez eux…

Hier après-midi, au bureau de vote par anticipation de mon quartier, du haut de mes 42 ans j’étais la plus jeune dans la file d’attente et mon fils, âgé de 5 ans et demi, était le seul enfant qui attendait avec ses parents. Ce n’est pas normal!

…pas normal parce que ce sont pourtant nos jeunes adultes qui en ont assez du système actuel, de la monarchie élective qui caractérise la mairie à Québec, des projets de transport en commun tout sauf rassembleurs et des restrictions de toutes sortes les empêchant de déguster une bonne poutine sur le bord de la rue par un beau soleil d’été! Ce sont eux qui en ont assez de se taper les mêmes routes dans le trafic pour aller chercher leurs enfants à l’école ou à la garderie! Ce sont eux qui réclament du changement!

…mais ils ne votent pas.

Pourquoi???

Commentaire numéro 1 : « Ça sert à quoi de voter? Régis Labeaume va gagner de toute manière! »

Réponse : C’est sûr qu’il va gagner si vous n’allez pas voter, son parti a 10 ans d’expérience et a une meilleure machine électorale que les autres. Alors, allez-y, c’est dimanche, bientôt, le 5 novembre de 10h à 20h!

Commentaire numéro 2 : « Il va faire froid, on est en novembre! »

Réponse : Et alors? On est au Québec, des tuques, des mitaines, des foulards, des bottes et des manteaux chauds, vous en avez chez vous. Emmitouflez-vous!

Commentaire numéro 3 : « Je travaille toute la journée le dimanche! »

Réponse : Votre employeur est tenu de vous donner du temps pour aller voter. C’est la loi! Alors, de grâce, demandez-le-lui et allez voter!

Commentaire numéro 4 : « Le sondage Léger met Labeaume à 51%, Jean-François Gosselin n’a aucune chance! »

Réponse : Si vous restez chez vous dimanche, VOUS NE LUI LAISSEZ AUCUNE CHANCE! Je vous le répète : VOUS NE LUI LAISSEZ AUCUNE CHANCE! Aller voter fera assurément la différence entre la réélection de Régis Labeaume à 60% et sa réélection serrée à 47%, ou même mieux, l’élection de M. Gosselin!!

Et souvenez-vous, en 2007, à deux semaines du vote Régis Labeaume n’avait aucune chance lui non plus… Alors, pour l’amour du ciel, allez voter!

Commentaire numéro 5 : « Il va y avoir un gros lineup! »

Réponse : So What? C’est normal, les files d’attente aux caisses, aux manèges, aux guichets de toute sorte, pourquoi ça ne le serait pas pour voter?

Apportez-vous un livre, vos écouteurs pour écouter de la musique, votre tablette, mais allez-y!

Commentaire numéro 6 : « Bof, voter ça donne quoi? »

Réponse : Quelle horreur d’entendre ça en 2017 de la part de jeunes adultes! Ne réalisez-vous pas le cauchemar subi en Catalogne lors du vote au référendum pour l’indépendance? Les gens se sont fait arrêter, les policiers ont saisi les urnes, il y a eu des blessés, tout ça pour quoi? Ces gens voulaient voter!

Et que dire des citoyens ailleurs dans le monde qui se battent parfois au prix de leur vie pour la démocratie dans leur pays? Parmi les exemples les plus récents il y a le printemps arabe (résultat mitigé, j’avoue, mais le soulèvement a été assez fort pour changer les choses). Et vous, vous n’iriez pas voter?

Cela vous est égal que moins de la moitié des citoyens de votre ville décident pour tout le monde, et que le taux de participation à une élection baisse d’année en année? Ça ne vous fait rien de voir vos aînés voter en fonction de leurs besoins à eux sans vouloir faire respecter les vôtres? Je sais que non, alors allez voter!

Commentaire numéro 7 : « Gosselin, c’est le gars anti-transport en commun! »

D’abord, j’en ai assez de l’hypocrisie des jeunes. Ils ne jurent que par le transport en commun, mais l’achalandage diminue d’année en année au RTC, et surtout, les stationnements des cégeps de Québec et de l’Université Laval débordent de voitures, et pas seulement celles des employés.

Réveillez-vous, les jeunes! Vous aimez vous balader en voiture? L’auto, c’est la liberté pour vous? Si vous ne faites rien, Régis Labeaume va ressusciter le projet de service rapide par bus (SRB) et va enlever des voies de circulation dans le centre-ville dans les prochaines années.

Ensuite, Jean-François Gosselin a dit en débat que l’autobus est le meilleur moyen de transport en commun, puisqu’il est facile d’ajouter des véhicules et de modifier les trajets selon la demande, et que de changer le tracé d’un SRB serait extrêmement complexe et surtout coûteux. Pour réécouter le débat, voici le lien de BLVD 102.1 FM. Écoutez-le, vous ne pourrez plus invoquer cet argument pour motiver votre non-vote.

Et enfin, pensez aux jeunes familles! Une mère de famille peut-elle aller conduire le premier à l’école secondaire, le deuxième à l’école primaire et le petit dernier à la garderie en autobus? Non. Ce sont les familles qui ont besoin d’une voiture pour se déplacer, et qu’arrivera-t-il lorsque vous aurez votre premier enfant? Aucun projet de transport en commun structurant, comme se plait à dire le maire sortant, ne répondra à ce besoin, alors pensez à vos amis qui ont des enfants et allez voter!

Commentaire numéro 8 : « Ouais, mais Régis Labeaume dit que le 3e lien à l’Est va enfant-de-chienniser la vie des gens de Beauport, Charlesbourg et Haute-Saint-Charles! »

Réponse : Ce sont les gens de Beauport, Charlesbourg et Haute-Saint-Charles qui réclament le plus un 3e lien routier entre Québec et Lévis à l’Est, car ils n’auront plus à traverser la ville au complet pour se rendre sur la Rive-Sud. Et de plus, les appels au vote faits par M. Labeaume aux gens de ces arrondissements semblent démontrer que ses propres conseillers sont en danger de perdre dimanche.

Et pensez aux gens de la rive sud qui ne l’ont pas eue facile dernièrement avec les bouchons et cette histoire de jeune qui a grimpé sur le pont Pierre-Laporte. N’est-ce pas là l’argument ultime justifiant l’ajout d’un pont entre les deux rives? Alors, manifestez-vous en allant voter! Vous n’avez pas d’autre moyen de le faire, désolée.

…hein? quoi? Non, on n’est pas à Occupation Double!

Commentaire numéro 9 : « Jean-François Gosselin n’a que le 3e lien comme programme! »

Réponse : FAUX! Allez voir le programme au complet ici : quebec21.com

Pourquoi alors le parti ne fait la promotion que d’un ou deux éléments du programme? Mon expérience politique vous répond ceci : les humains n’ont pas de mémoire lorsqu’il s’agit de politique! Donald Trump l’a compris et a raccourci son message au maximum, souvenez-vous de sa campagne. Stephen Harper l’a fait en 2006 et 2011 avec sa plate-forme en 5 points, oui, seulement 5. (Pas en 2015, mais ça c’est une autre histoire…)

Ces campagnes ont fait leurs preuves. Et rappelez-vous que Jean-François Gosselin devait se faire connaître rapidement et marquer des points lors du premier débat, fait à Radio-Canada. C’est en ramenant le studio continuellement au 3e lien qu’il est parvenu à imposer son agenda et à déjouer ses adversaires.

Je dirais même plus : c’est grâce à M. Gosselin et à Québec 21 que l’élection de cette année sera référendaire :

  • Un vote pour Anne Guérette est un vote pour un tramway (ou un métro)
  • Un vote pour Régis Labeaume est un vote pour un SRB, ou un autre projet du genre qu’on ne sait pas
  • Un vote pour Jean-François Gosselin est un vote pour un 3e lien à l’Est

Alors, allez voter!

Commentaire numéro 10 : « Jean-François Gosselin, on ne le connaît pas! »

Réponse : en 2007, lorsque l’élection à la mairie s’est déclenchée, qui connaissait Régis Labeaume?

La mémoire est vraiment une faculté qui oublie… Allez voter!

Commentaire numéro 11 : « On ne connaît pas ses candidats pour les postes de conseiller… »

Réponse : dites-moi, pouvez-vous me nommer les conseillers sortants d’Équipe Labeaume? Allez, j’attends!

Et de toute manière, le maire Labeaume se fiche du conseil municipal tant qu’il en détient la majorité. Pour qu’il cesse de se la couler douce, changez les conseillers, allez voter!

(Qui sait, votre vote pourrait également faire d’une pierre deux coups pour la mairie…!)

Commentaire numéro 12 : « Oui, mais les sondages… »

Réponse :

  • Les sondages n’ont pas prévu la vague orange lors de l’élection fédérale du 2 mai 2011.
  • Les sondages n’ont pas prévu une vague orange en Alberta ni un gouvernement néo-démocrate majoritaire en 2015
  • Les sondages ont donné une avance à Justin Trudeau en fin de campagne fédérale, en 2015, mais rien ne nous prédisait une vague dans les Maritimes ni l’élection d’une quarantaine de députés libéraux au Québec
  • Janvier et février 2014 : les sondages mettaient Pauline Marois et le PQ majoritaires
  • Depuis la fusion ADQ-CAQ, par deux fois François Legault a été donné gagnant avant les élections (jamais deux sans trois en 2018? À suivre)

…Compris??

Je vous exhorte donc à aller voter dimanche. Pas inviter, exhorter! Vous avez le pouvoir de changer les choses… si vous allez voter! Les sondages n’élisent pas, les bulletins de vote, eux, le font. Quand même Régis Labeaume score à 51% dans le sondage Léger du 28 octobre 2017, si les urnes ont beaucoup de bulletins marqués d’un autre nom ce sera différent. Votre bulletin de vote ne compte que s’il est dans la boîte, et non dans le calepin du scrutateur.

Et même si à titre personnel vous avez des doutes, au moins, faites-le pour la démocratie.

Faites-le si vous êtes fiers de votre ville.

Faites-le pour démontrer que vous n’êtes pas justes des chialeux, des faiseux, des fa-ben même comme dirait André Arthur. Facebook, c’est bien beau, mais ça n’élit pas un maire ni des conseillers.

Faites-le pour surprendre tout le monde avec un taux de participation élevé à Québec.

Faites-le pour mieux répartir le trafic à long terme et offrir un lien alternatif en cas de panne ou d’accident sur le pont Pierre-Laporte!

Faites-le pour faire cesser le climat malsain à l’hôtel de ville de Québec, ne serait-ce que pour mettre de la pression sur le maire s’il est réélu mais qu’il perd le contrôle de son conseil!

Faites-le si vous êtes contre un SRB. Je vous le dis, Régis Labeaume attend sa réélection pour le ressusciter.

Faites-le si vous en avez assez de l’administration municipale qui met des bâtons dans les roues des entrepreneurs, ce qui inclut les food trucks.

Faites-le si vous en avez assez de l’arrogance et des mauvais plis de l’administration actuelle, vous pouvez la mettre dehors!

Faites-le si pour vous c’est mieux de revoir les trajets d’autobus au RTC que de tout virer à l’envers pour ajouter un seul gros parcours au centre-ville!

Faites-le si vous en avez assez de la hausse de votre compte de taxe et que vous avez l’impression que rien ne va changer!

Faites-le parce que vous avez le droit de le faire!

Mobilisez-vous, donnez-vous rendez-vous sur Facebook et remplissez les autos. Faites le tour des bureaux de vote, que chacun de vous aille déposer son bulletin dans l’urne. Et ensuite, arrêtez-vous à votre dépanneur préféré pour vous acheter des chips, de la boisson gazeuse, du maïs soufflé et de la bière, et rassemblez-vous chez l’un d’entre vous, dans son sous-sol ou son 3 et demi pour suivre sur LCN ou RDI le résultat de vos efforts en commentant en direct sur Facebook et Twitter. Vous verrez alors la force de votre vote et ne pourrez plus rester les bras croisés lors des prochaines élections.

Vous êtes l’avenir de notre société, c’est une occasion rêvée d’envoyer un message clair à votre ville!

… s’il vous plaît, allez voter!

 

Cool! On aura une vraie élection à Québec cet automne!

Je désire lever mon chapeau à Jean-François Gosselin, qui a accepté d’en découdre avec Régis Labeaume cet automne. Non seulement il aura mon vote, mais il pourra compter sur les quelques heures libres que je pourrai consacrer au bénévolat pour lui donner un coup de main.

Bonne campagne!

Mes prédictions pour 2017

Je suis audacieuse!

International

  • Élection de Marine Le Pen à la présidence de la république française
  • Donald Trump fera un bon président des États-Unis

Fédéral

  • Remaniement ministériel à Ottawa avant le printemps impliquant la rupture de la parité hommes-femmes
  • Élection de Maxime Bernier à la tête du Parti conservateur du Canada
  • Refus du gouvernement Trudeau d’investir dans Bombardier (pour une fois, je serais d’accord avec une décision de Justin Trudeau!)
  • Échec de la réforme du mode de scrutin

Provincial

  • Élections partielles dans les comtés suivants:
    • Jonquière (oh! que certains de mes amis ne m’aimeront pas!): Sylvain Gaudreault se présente à la mairie de Saguenay pour succéder à Jean Tremblay
    • Louis-Hébert: inévitable si Sam Hamad ne revient pas au conseil des ministres
    • Vachon: personne n’acceptera que Martine Ouellet garde son siège à Québec tout en briguant la chefferie du Bloc Québécois
    • Marguerite-Bourgeoys: Robert Poëti s’en va au municipal
    • Lac-Saint-Jean et Taschereau: la suite de l’élection de Jean-François Lisée comme chef du Parti Québécois
  • Pas un, mais deux remaniements ministériels majeurs par le premier ministre Philippe Couillard

Municipal

  • Défaite de Régis Labeaume à la mairie de Québec
  • Mise au rancart du SRB à Québec

Affaires

  • Faillite de Téo Taxi
  • Mise au rancart du marché du carbone en Amérique du Nord (impliquant, faut-il le rappeler, la Californie, le Québec, et depuis peu l’Ontario et l’Alberta)

Bonne année 2017 à tous!

Bonne année 2017!

Hommage à J.Jacques Samson

Photo: Le Journal de Québec
Photo: Le Journal de Québec

J’ai appris comme tout le monde, ce matin, le décès subit du chroniqueur J. Jacques Samson. Dans mon petit monde politique, il est un incontournable, et ses chroniques étaient pertinentes.

Vraiment triste! Après Jean Lapierre, ça en fait un autre que nous perdons cette année.

J’adresse donc à sa famille et à tous ceux qui l’ont côtoyé, mes sincères condoléances.

En hommage à sa carrière, je vous offre cette chronique assassine mais criante de vérité, qu’il a écrite le 15 février 2013: Les parasites de l’ASSÉ.