Je n’ai pas d’autres mots, depuis Noël on me casse les oreilles avec le repêchage amateur 2022 de la Ligue nationale de hockey qui aura lieu à Montréal les 7 et 8 juillet 2022. Et depuis Noël, les fans qui rationalisaient sur les défaites de l’équipe en disant que Shane Wright – en théorie le favori pour être le premier choix de tous demain – s’en vient et va tout régler…

…mais oui, comme si un joueur de CENTRE allait régler du coup tous les problèmes de défensive – oh! et voilà tu pas Luke Richardson qui vient de prendre ses cliques et ses claques en direction de Chicago… – et devant le filet. Clairement, je n’y vois qu’une manière, pour le fan moyen, de se convaincre que l’équipe tank pour repêcher première, alors que c’est une loterie parmi les pires équipes.

Aujourd’hui, c’est le comble. Blogueurs, influenceurs, fans qui se croient connaisseurs sur Twitter, journalistes, chroniqueurs, annonceurs radio même de mes émissions préférées, et même Chantal Machabée et le gars du Twitch de l’équipe, en fait! Tous y vont fort sur leurs prédictions. Ce sera Shane Wright… non Juraj Slavkovsky, non Logan Cooley… Aujourd’hui on croit que ce sera Cooley parce que Kent Hughes ne jure que par le hockey collégial américain, et en même temps on continue de dire Merci Montréal pour Shane Wright… hey gang, c’est demain soir qu’on saura qui est pris!

…et en passant rien contre vous, Chantal! Ce n’est pas votre faute, c’est normal que vous publiiez beaucoup d’informations et de contenu pour créer l’événement. On le ferait tous à votre place. Mais Mario Dumont l’a déjà dit, c’est comme la tarte aux pommes, de temps en temps c’est bon, mais trop ça tombe sur le cœur…

Le Centre Bell décoré aux couleurs du repêchage amateur 2022. Photo: Twitter des Blues de St. Louis

Alors tout ce beau monde a réussi l’exploit peu commun de me faire détester ce repêchage, avant même qu’il n’ait lieu. Tout comme mes compagnes de classe en secondaire 5 qui n’ont pas cessé, de la rentrée au jour J, de me casser les pieds avec le bal des finissants. Oui, en ce qui me concernait, ma priorité était de réussir mon secondaire 5 et avoir mon diplôme, mais pour d’autres c’était ce satané bal. En début d’année, j’avais voté pour un voyage de fin d’études parce que, franchement, les robes à paillettes et les talons hauts, à l’époque, c’était pas mon fort.

Tu y vas seule? Accompagnée? Ta robe, tu la fais faire ou tu l’achètes en boutique? As-tu hâte? Ma réponse : non, je n’ai pas hâte… Et un bon matin : les amies, merci de m’avoir écoeurée au sujet de ce maudit bal de finissants, assez pour que je ne veuille plus rien savoir. Eh bien, j’y vais pas!

J’estime aujourd’hui avoir pris la bonne décision, car le lendemain, à l’épreuve de chimie du ministère de l’Éducation, il fallait voir leurs faces d’enterrement. Je leur ai dit sourire en coin : « Ce soir on serait à Paris, les filles…» Elles m’ont avoué avoir regretté de ne pas avoir voté pour le voyage. La vengeance est un plat qui se mange froid.

Pour revenir au repêchage, je disais donc que tous ceux que j’ai nommés ont réussi l’exploit peu glorieux de me dégoûter du repêchage 2022. Jamais, en effet, je n’ai eu aussi hâte à samedi matin, que tout cela finisse…

Je crois que je fermerai mon Twitter demain et vendredi, ça vaut mieux. Bonne soirée!

Catégories : HockeyLNH

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.