Le Rocket mène 2 à 0 dans la séries contre les Americans de Rochester, en 3e ronde pour la Coupe Calder. Cayden Primeau, devant le filet, brille de tous ses feux. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir une pensée spéciale pour lui.

Si on se reporte à octobre 2021, dans un monde idéal, Carey Price serait revenu à la fin octobre comme l’a prévu Dominique Ducharme, il ne se serait pas inscrit au programme d’assistance de la LNH et les Canadiens de Montréal se seraient battus pour participer aux séries, ils n’auraient pas finis bons derniers et nous n’aurions pas un vice-président exécutif aux opérations hockey venu tout droit des Rangers de New York, ni un nouveau DG ni un nouvel entraîneur-chef aujourd’hui. Et surtout, la logique veut que Primeau passe toute la saison au Rocket de Laval pour se développer, et ne soit pas rappelé par les Canadiens à plusieurs occasions pour se faire déclasser, pour ne pas dire se faire abandonner par des défenseurs démotivés, démoralisés, voire démobilisés.

Je suis heureuse de le voir avoir du succès à Laval et retrouver sa confiance. Je lui souhaite donc le meilleur, pourquoi pas la Coupe Calder, tiens! Et s’il doit remonter à Montréal un jour, je souhaite que ce soit parce qu’il est prêt et le mérite, et non parce qu’on rejoue dans le même film cet automne. Pas certaine que les gens apprécient la répétition de la dernière saison, car ce serait un aveu d’échec de la part de la direction, qui n’aurait pas de plan en cas de retraite de Carey Price…

Fond d’écran pour mobile (source: site Web du Rocket de Laval)

Catégories : HockeyLAH

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.